Une leçon à méditer : « Be an artist, not the canvas »

Steinlager-Be-the-artist-not-the-canvas

«Be an artist, not the canvas» est le nom de la dernière campagne de la marque de bière néo-zélandaise Steinlager. Cette campagne de prévention invite avec humour le consommateur à boire avec modération. Car comme le dit si bien la marque « mieux vaut être l’artiste que la toile »…

N’importe quel fêtard sait à quel point il est dangereux de s’endormir en soirée. Un verre de trop, un ami qui se prend pour Michel-Ange et le tour est joué. Vous vous réveillez avec un nouveau visage sur le visage quand il s’agit bien d’un visage… Les amis avec un peu d’alcool savent être créatifs même si vous avez plus de chance de découvrir dans votre miroir au petit matin une bite sur votre front qu’une  version contemporaine de La Chapelle Sixteen… (la « bite »est un motif très populaire auprès de la population des buveurs modérés à vocation artistique…).

Avec sa campagne  décomplexée «Be an artist, not the canvas», Steinlager souhaite mettre l’accent sur le farceur, le buveur modéré qui a su garder ses esprits. Le web est plein de ces farces jouées à ceux qui ont un peu bu. Combien de photos de personnes dans des états d’ébriété tragique avec des dessins sur tout  le visage ou le corps avez-vous déjà vues? Beaucoup certainement.

Mais contrairement au web, cette-fois-ci c’est le buveur raisonnable que Steinlager souhaite mettre à l’honneur. La marque voulait en effet féliciter ces personnes qui ont su conserver leurs esprits et leur dignité jusqu’au bout de la nuit tout en faisant preuve de créativité. Car au final, le buveur raisonnable est certainement celui qui passe la meilleure soirée et s’amuse le plus. La marque avec cette compagne pleine d’humour espère faire changer les comportements des buveurs et influencer les normes sociales.

En complément de sa pub TV, Steinlager a  lancé une application intitulée « Be an artist » pour créer et partager ses chefs d’œuvres humains sur le réseau social Kiwi.  Une excellente idée pour compléter le dispositif. Quoi de plus viral (à part un petit chat) après tout que des photos de personnes bourrées sur qui on a dessiné au feutre.  La décadence physique et morale a besoin de voyeuriste. Manque plus qu’un petit tumblr comme Ins3gramme ou un site encore Embarrassing nightclub Photo pour parfaire le dispositif.

Alors, entre nous, vous  préférez être l’artiste ou la toile en soirée?

 Steinlager moderation-thumb-400x284-131505

Steinlager-Be-the-artist-not-the-canvas4

Je serais-toi, je reculerais un peu ma tête… On ne sait jamais, hein. Une soirée sans vomis, c’est bien aussi.

Steinlager-Be-the-artist-not-the-canvas3

Charming!

Steinlager-Be-the-artist-not-the-canvas2

Le chien a même des poils!

Steinlager-Be-the-artist-not-the-canvas1

Règle n°1 : ne jamais dormir en soirée.