La mort autrement : cercueils figuratifs et autres fantaisies

Il fait froid, le ciel est gris et le vent glace les os alors on s’est dit que c’était le temps idéal pour aborder un sujet un peu touchy et tabou dans notre société : la Mort! Mais rassurez-vous, on ne va pas vous parler de la mort sur un ton déprimant. Non non non. On veut juste vous montrer ce qui se fait de plus « originale » sur le marché des pompes funèbres.  Après tout, qui a dit que l’on devait nécessairement faire sobre pour un enterrement? Ne serait-il pas tant de dépoussiérer tous ces rites funéraires? Et un cercueil téléphone, c’est quand même plus cool qu’un simple cercueil classique, non?

Au Ghana, ils ont tout compris. Toutes les fantaisies funéraires sont possibles. Un cercueil voiture, poulet, livre… Les cercueils sur-mesure sont une véritable tendance qui serait originaire d’une pratique des Ga, un groupe ethnique établi dans la région côtière méridionale du Grand Accra. Le Ghanéen Kane Kwei en a même fait son métier puisqu’il est créateur de cercueil (si c’est pas la classe à Dallas ça?). Élevés au rang d’oeuvre d’art, les cercueils figuratifs sont un hommage rendu au défunt. Une exposition à la citadelle de Besançon en 2010 intitulée « Fabuleux cercueils »  a fait connaitre cet art éphémère du cercueil-image auprès du grand public.

deco2

En Grande-Bretagne, pays de toutes les fantaisies, la mode des cercueils originaux a également fait des émules. Qualifiés de « Crazy coffins » par le journal The Sun , leurs formes inattendues bousculent nos traditions. Pour l’instant, les commandes « Crazy coffins » émanent principalement de personne souhaitant rompre avec les usages en cours dans nos sociétés européennes. Bien souvent, ce sont des gens qui veulent un cercueil capable de symboliser leur personnalité ou leur passion. (Fan de Claude François, que diriez-vous d’un cercueil prise électrique?)

En France malheureusement, on est encore loin du compte. Les cercueils « originaux » sont loin d’être digne de figurer au rang d’œuvres d’art funéraire comme c’est le cas pour les créations de Kane Kwei. Il s’agit à chaque fois de rendre hommage à la vie du défunt. La preuve en image avec des créations de Funeral Concept. Certes, ils’agit de monuments funéraires et non de cercueils mais l’intention semble la même à la différence près que les cercueil disparaissent sous la terre et les monuments funéraires restent bien visibles… (Attention, c’est très Kitsch).

LIVRE D OR MOTO

Personnellement chez Valhallads, on aimerait bien que la mort soit un sujet moins dramatique (Et que la souffrance fasse moins mal aussi!mais c’est pas encore ça). De notre côté, on a de supers concepts à proposer histoire de repenser la mort et de cesser de n’en parler que dans le journal de 20h ou dans la rubrique faits divers. On espère que vous avez l’esprit ouvert et une bonne dose d’humour noir parce que ce que l’on va vous proposer c’est un peu plus extrême que Six feet under… On allait quand même pas finir cet article sans une touche lolilol quand même. (non mais!)

« My Sweet Funeral »  : programme TV inspiré de la o combien célèbre émission de téléréalité « My super Sweet 16″ présentée sur MTV dans laquelle on suivrait la vie de riches retraités préparant leurs funérailles de rêve. (On organise bien un mariage, un anniversaire ou une Bar Mitsvah, alors pourquoi pas des funérailles?) Comme dans le show américain, on découvrirait le retraité, la vie qu’il a eu, sa maison, ses amis (s’il lui en reste) et sa famille. Comme dans le show américain, le retraité aura le droit de faire des caprices parce qu’il n’a pas pu avoir un cercueil entièrement serti de diamants ou que décidément « ces funérailles, ça va vraiment être de la merde ». Les cameramans pourront même questionner les futurs invités sur ce qu’ils imaginent pour la cérémonie « Il va faire un enterrement à Walt Disney. Il aime tellement Mickey. » ou encore « Il va jeter ses cendres dans l’espace. Il a toujours rêvé d’aller une fois dans l’espace… » Bref, vous l’aurez compris, dans My Sweet Funeral, toutes les extravagances sont de mises. TF1, si tu nous lis… 

Pimp my Coffin! Après Pimp My Car de MTV, on vous propose « Pimp My Coffin« . Dans cette  émission très design, un créateur de cercueil vous propose de réaliser un cercueil ultra personnalisé qui symbolisera votre passion ou votre vie. « Yes! On a tuné ton cercueil! » (Tuning Forever! ) Pour présenter l’émission, on pensait à Bernard Montiel comme il est déjà mort sur le PAF… (ce n’est pas méchant, c’est réaliste).

« My Funeral » : un advergame fictif type Sim’s dans lequel vous organisez votre enterrement et invitez vos amis à assister à la cérémonie. De la rédaction du faire part de décès, à l’oraison funèbre de votre prêtre ou de votre gourou, aux personnes que vous souhaitez voir assister à votre fake funeral, vous pourrez tout choisir. Vous aimeriez un enterrement sur la plage avec un dress code Hawaï? Vous voulez écouter la chanson de Lara Fabian « Tout est fini entre nous » en boucle pendant la cérémonie? Quelle couleur choisir pour le revêtement de votre cercueil? Bleu ou rouge? Offrez à votre avatar les funérailles 2.0 dont vous avez toujours rêvé et partagez ce moment crucial avec vos amis sur les réseaux sociaux. (Avouez que cela pourrait être très amusant).

Vous trouvez ces idées saugrenues pourtant, elles pourraient bien arriver très rapidement dans notre quotidien. Selon le sociologue Patrick Baudry « Les personnes veulent désormais s’emparer de leur mort pour exprimer leur singularité« . La mise en scène de soi ne pourrait-elle pas aller jusqu’à la mise en scène de sa mort ou plutôt du rite funéraire. Dans nos sociétés individualistes (pas de jugement derrière), l’envie de se réapproprier sa mort pourrait bien émerger et briser le tabou ancestral de la mort. Alors, à votre avis,  » la mort : future tendance ou pas ? » Pensez-vous que  demain le métier de Funeral Planner pourrait avoir la côte?