Isaac Asimov : il avait déjà rêvé l’avenir

Isaac-Asimov

En 1964, Isaac Asimov imaginait pour le New York Times à quoi ressemblerait l’an 2014. 76 ans après la publication de ses premiers récits et 51 ans après la célèbre interview de l’écrivain avec le Times, il semblerait que le père de la Science-fiction moderne ait eu un don de prescience. Voici un petit panorama des innovations qu’Asimov avait déjà imaginées :

Un textile inaltérable

Dans son roman Fondation, Isaac Asimov décrit un tissu  intelligent, fonctionnant comme une seconde peau, fabriqué à partir d’une matière imputrescible qu’il nomme le Plasto-Textile. Ce tissu intelligent possède la propriété d’être inaltérable. Il ne se salit jamais et protège la peau des bactéries. Deux innovations pourraient bien faire du Plasto-Textile une réalité : Silic, un T-shirt équipé d’une nanotechnologie le rendant intachable et imperméable et le tissu bactéricide mis au point par les scientifiques de l’US Air Force à partir de soie ordinaire.

 

 

Une pilule anti-sommeil

FantasticvoyageposterDans la nouvelle Le Voyage Fantastique publiée en 1966, Asimov évoque un médicament capable de supprimerquasiment tout  besoin de sommeil. Nommé Morphogen, ce médicament donne au cerveau les rêves dont il a besoin pour se reposer et continuer à fonctionner normalement.Si les chercheurs n’ont pas encore trouvé le moyen de supprimer le besoin de sommeil, ils ont néanmoins fait des avancées considérables puisqu’ils ont réussi à diviser par deux les effets du décalage horaire sur notre corps après identification de la molécule responsable de la synchronisation de notre horloge biologique (VIP). La suppression du besoin de sommeil n’est peut-être pas si loin qu’on ne le pense. Jet Lag is over.

 

La nourriture artificielle

foodwhiterice_wide-546c7c41161db4821cc469009f09ce076b340cbd

En 1964, Asimov imagine l’alimentation en 2014 : des fermes spécialisées dans la culture de micro-organismes, des produits à base de levures et d’algues transformées en saveurs multiples et surtout des aliments synthétiques comme la dinde artificielle ou les pseudo-steaks.

En août 2013, le premier steak in vitro est dégusté. Cette viande entièrement synthétique a été créée à partir de cellules souches de vaches par des chercheurs de l’université de Maastricht. Encore beaucoup trop cher (245000€ les 145 grammes de steak synthétique), les projets d’impression 3D de nourriture pourraient cependant révolutionner le futur de l’alimentation.

 

Le Hushicopter ou l’hélicoptère silencieux

Dans Le Voyage Fantastique II, Asimov décrit un hélicoptère silencieux, indétectable des radars et quasiment imperceptible: le hushicopter. Depuis l’attaque d’Oussama Ben Laden en mai 2011, nous savons que l’armée américaine possède des « hushicoptère » plus connus sous le nom d’« hélicoptères furtifs ». De par leur design et les technologies utilisées, ils correspondent en tout point à ce qu’avait imaginé l’écrivain russe en 1987.

 

Un train hypersonic

Dans les colonnes du New York Times de 1964, Asimov prédit que l’on se focalisera sur les moyens de transports qui auront le moins de contact avec le sol.  Dévoilé en aout 2013, le projet Hyperloop est un projet de train hypersonic capable d’atteindre la vitesse de 1220km/h et circulant dans un tube à basse pressurisation. Un véritable Concorde- locomotive.

Personnal Capsule
Dans Fondation, le professeur de biochimie imagine un appareil impénétrable aux regards d’autrui, ne livrant ses secrets qu’à son propriétaire et dont le message s’autodétruit immédiatement après lecture. L’appli Confide assure la confidentialité de vos messages presqu’aussi bien que la Personnal Capsule puisque vos messages sont préalablement masqués et s’effacent au bout de quelques secondes. Snapchat pour professionnel qui ne permet pas les captures d’écran!

 

 

Parmi la liste déjà très longue des innovations prédites par Isaac Asimov, on peut citer également la Google Car, le Smartphone, le robot Curiosity, l’ordinateur portable, la télé 3D, les plats pré-préparés, le taser ou encore le light-painting.