I believe in the future…du gratte-ciel invisible

invisible 4
La Corée du Sud crée la surprise avec son projet follement ambitieux de gratte-ciel invisible. Imaginé par le cabinet GDS Architects, La Tower Infinity sera la première tour « invisible » de l’histoire.

Du haut de ses 450 mètres , La Tower Infinity fait figure de cadette en comparaison de ses grandes soeurs Burj Khalifa (830 mètres) ou Tokyo Skytree (634 mètres). Mais qu’importe la taille quand on peut s’offrir l’invisibilité!

Équipées d’une façade recouverte de LED et de caméras filmant des images des environs, la Tower Infinity reflétera sur sa surface ces images capturées en temps réel donnant ainsi l’illusion de l’invisibilité. La tour semblera transparente pour celui qui l’observe.  Il n’y a malheureusement pas encore de matière invisible identifiée (sauf matière noire) ou de spray d’invisibilité mais Tower Infinity est déjà en soi une prouesse architecturale sans égal. Combien de villes peuvent se vanter de pouvoir faire disparaître de la vue  un immeuble de 450 mètres ?

Le gouvernement de la Corée du Sud vient  de donner son feu vert pour la construction de ce gratte-ciel d’un genre nouveau mais aucune date de livraison  n’a encore été donnée. Nous savons pour le moment que la Tower Infinity sera située à proximité de l’aéroport international d’Incheon  et à environs 50 km de la capitale Séoul.  La Tower Infinity a été pensée de façon à se confondre avec son environnement. Le cabinet GDS Architects souhaitait montrer avec cette innovation architecturale que le monde devra désormais compter avec la Corée du Sud tant sur le plan culturel que politique.

 De Babel à Burj Khalifa, l’édification de tours semble jalonner l’histoire de l’humanité. Comme Jean-Marie Huriot l’explique dans son article « Les tours du pouvoir » , les tours «sont l’émanation d’un pouvoir qui veut s’affirmer – les tours du pouvoir. Elles ont une forte puissance symbolique de réussite, de richesse, de développement, de position dominante dans l’échiquier politique ou économique du monde. Elles  symbolisent le pouvoir». Mais peut-être bien que la Corée du Sud avec sa Tower Infinity change légèrement le paradigme. La course à la hauteur n’a plus lieu d’être. Seul comptera demain l’innovation. L’innovation et la transparence. 

La transparence de la Tower infinity est ici bien plus symbolique que la hauteur. La transparence est certainement une des valeurs phare du 21ème siècle. C’est aujourd’hui une exigence omniprésente. Elle est devenue une quête universelle. La mode s’en est emparée mais aussi l’architecture, les entreprises, les marques la consommation, la politique, les réseaux sociaux et la télévision bien sûr. Georges Lewi évoque cette exigence de transparence lorsqu’il décrit la génération Facebook.

Selon Lewi, c’est la «première illusion qui caractérise le plus cette génération en réseaux ou les informations les plus secrètes font le tour du monde en quelques secondes, à l’exemple du phénomène Wikileaks. Mais une transparence maîtrisée, qui comprend les règles du montrer/cacher».

N’est-ce pas au fond ce que toutes les sphères de la société tentent de s’approprier : la transparence maîtrisée. Et si finalement la transparence n’était qu’une énième illusion de pouvoir si chère à l’homme? Un mythe très contemporain?

En bonus, d’autres innovations liées à la transparence: